LOGEMENT PRIVEE NEUF ET LOGEMENT SOCIAUX

Publié le par apeis du cher

Pour la première fois depuis 2000, les loyers baissent nettement

 

Le Crédit foncier a publié, le 7 juillet, sa carte de France des "risques locatifs" 100 communes sont recensés pour cette étude .

 

La dégradation de la conjoncture économique, d'abord, pèse sur la demande de logements à louer.

 

L'afflux de constructions encouragées , par la fiscalité, dans le privé

a aussi alimenté cette offre inadaptée. L'avantage dit "de Robien" a, entre 2003 et 2008, suscité la réalisation de près de 350 000 logements. Depuis le 1er janvier, c'est la loi Scellier qui offre à l' acheteur d'un logement neuf destiné à la location une économie fiscale significative - il peut déduire de l'impôt sur le revenu 25 % du montant investi, soit 75 000 euros en tout, étalés sur neuf ans. Avant le 31 décembre 2009 et, surtout, le louer pendant neuf ans !

 

. Le rapport parlementaire chiffrait, en juillet 2008, le nombre de ces logements vides entre 5 000 et 10 000, mais, au vu de l'étude plus récente du Crédit foncier, ce chiffre pourrait doubler.

 

ALORS QU'EN PARALLELE , IL EST DIFFICILE DE SE LOGER DANS LES LOGEMENTS SOCIAUX; LES DEMANDEURS PEUVENT ATTENDRE DE NOMBREUSES ANNEES AVANT

L 'ATTRIBUTION D' UN HYPOTHETIQUE LOGEMENT A UN PRIX EXORBITANT POUR BEAUCOUP .

 

 

Michel lherot Apeis du cher

Publié dans Courriers de l'Apeis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article